Miscellan_es_de_Mr_SchottL'ouvrage "Les Miscellanées de Mr Schott" fait partie de ces livres indispensables à laisser traîner partout, sur sa table de chevet, aux wc, dans son sac à main (pour les dames) ou besace (pour les messieurs) ; on y apprend des tonnes de choses, du plus futile (ex. : les noms des maris de Liz Taylor -p.6) au plus savant (ex. : les calendriers mayas Tzolkin et Haab -p.122), bref tout ce qu'il faut savoir pour briller dans les soirées de l'Ambassadeur.

 

C'est donc en hommage à cet incontournable de la littérature que je lui emprunte un bout de son titre, miscellanées, qui est déjà à lui tout seul un appel au voyage dans l'imaginaire.

Or donc, bien que nigaude, j'apprends tous les jours, telle M. Jourdain, sans le savoir ni même sans m'en apercevoir (nigaude, je vous dis). Et quand je m'en aperçois, j'aime à le faire savoir ou, pour être plus exacte, j'aime à le partager. Aussi, comme je ne doute pas une seconde du succès interplanétaire d'un tel concept, je me lance dans la blogosphère.

Ce blog sera donc un irrégulomadaire car le savoir, comme les histoires d'amour, ça vous tombe dessus quand on s'y attend le moins. Par contre, je reste nigaude quant à l'utilisation de ces obscurs machins que sont Facebook et Twitter ... je n'ai encore pas compris ni comment on s'en sert ni à quoi ça sert. Par conséquent, n'y cherchez pas La Sasson.

A'rvi pâ.